logoBCLLN_simple_blanc  c'est

de la laine

et des produits transformés

à partir de

TOISONS FRANÇAISES

dans des

ATELIERS FAMILIAUX

en Creuse et en Bretagne

 
 

Les consignes d’entretien de la laine peuvent sembler incertaines et cela peut rendre dangereux le lavage de vos précieux ouvrages.

Ce qu’on ne veut pas :

🙁 Feutrer, ce qui change l’aspect de l’étoffe et la fait surtout rétrécir

🙁 Déteindre. On veut garder son ouvrage de la couleur que l’on a choisie précautionneusement.

Le feutrage de la laine se fait par l’interaction du frottement, aidé par la chaleur et/ou les chocs thermiques.

En effet, lorsque l’on trempe la laine dans de l’eau chaude, les écailles microscopiques qui recouvrent sa surface s’ouvrent. Et si en même temps on la frotte, ces écailles s’agrippent entre elles à tout jamais. Cela effectue un resserrement entre toutes les fibres.

Cela dit, il est possible de tremper de la laine dans de l’eau très chaude sans que cela feutre. Pour cela il ne faut pas du tout bouger la laine dans l’eau et attendre que cela refroidisse pour sortir la laine de l’eau. Pour jouer les apprentis chauffeurs de laine, on conseille d’essayer sur un petit échantillon et non pas sur un pull fini par exemple.

Voici la marche à suivre (selon nous) pour le lavage à la main de la laine naturelle :

lavage : Disposez votre ouvrage dans un récipient assez large (lavabo bouché) et versez dessus de l’eau à température ambiante que vous aurez préalablement savonnée avec un savon doux ou un savon spécial pour laine. Sur la photo ci-dessus, j’ai utilisé un savon pour la laine fabriqué par Amandine « Les Savons d’Amandine ».

*Videz le lavabo, pressez sans le tordre votre tricot pour l’essorer. Versez de l’eau non savonnée à une température similaire à l’eau que l’on vient de vider (les chocs thermiques encouragent le feutrage). *

Répéter de *à* 🙂 jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de savon. Pressez sans tordre.

séchage : mettez à sécher à plat : sur un tancarville avec une serviette éponge dessus, à la belle saison à plat dans le jardin, …

Cela peut accélérer le séchage de passer le tricot à l’essorage machine mais attention, à 600 tours/minute ou + ! A cette vitesse, la force centrifuge plaque le tricot contre la paroi du tambour et il ne bouge pas : pas de mouvement, pas de frottement, pas de feutrage. -> essayer sur un échantillon pour valider le processus sur chaque machine à laver (et chaque programme).

Note spéciale pour les jacquards avec des couleurs contrastées : attention on dégorgeage.

Si vous envisagez un ouvrage en jacquard contenant des couleurs contrastées, par exemple du blanc naturel et de l’outremer, il serait plus prudent de donner un premier bain à votre écheveau d’outremer avant de tricoter. Nos teintures sont solides mais un dégorgeage au premier lavage n’est pas exclu, ce qui, dans notre exemple, pourrait donner un reflet rouge au blanc naturel. Pour laver votre écheveau, déployez-le puis nouez souplement des fils à plusieurs endroits autour de la grand boucle qu’il forme (afin d’éviter qu’il s’emmêle). Ensuite, suivez les instructions ci-avant.

Les machines à laver et la laine naturelle :

Certaines machines à laver ont un programme laine simple. En général, celui-ci n’est pas adapté à de la laine naturelle (sans traitement superwash). Il vaut mieux trouver un programme laine-main. Chez nous, personnellement cela fonctionne mais nous ne sommes pas très connaisseuses et ne nous étendrons pas sur le sujet.

-> essayer sur un échantillon pour valider le processus sur chaque machine à laver (et chaque programme).

Nous espérons que nos conseils vous aideront à prendre soin de vos jolis articles de laine naturelle afin d’en profiter le plus longtemps possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *